Zone euro : une intégration inachevée


Une intégration plus étroite est essentielle pour pouvoir relancer la zone euro.

Zone euro : une intégration inachevée

La zone euro n'a jamais semblé plus près d'envisager l'éventualité qu'un pays membre quitte la monnaie unique que lors des négociations-marathon sur la Grèce au mois de juillet dernier.

La suggestion d'un « Grexit » temporaire faite par le ministre des finances allemand a ainsi ouvertement figuré au menu des discussions entre les chefs d'État. Cette solution n'était pourtant pas soutenue par la France, ce qui tend à suggérer que les divergences entre les deux plus grandes économies de la zone euro vont bien au-delà de la question grecque. Son évolution ne manquera d'ailleurs pas de connaître de nouveaux développements au cours des prochains mois,

   ce qui risque de renforcer l'impression de déjà-vu. Il y a cinq ans déjà que le premier plan d'aide à la Grèce est intervenu, et trois ans depuis que les marchés financiers ont craint que la Grèce, et peut-être d'autres pays, ne sortent de l'euro. Toutefois, à la différence de 2010 et de 2012, lorsque les tensions en Grèce ont déclenché une contagion financière qui a affecté la confiance et poussé la plupart des pays périphériques vers la récession, la situation économique de la zone euro a jusqu'ici reflété une remarquable résilience.

    En conséquence, nos prévisions de croissance pour la zone euro, de 1,3 % en 2015 et de 1,4 % en 2016, sont maintenues.  La croissance de la consommation des ménages devrait être la plus élevée depuis 2007 et, à l'instar des années d'avant-crise, l'Espagne et l'Irlande sont à nouveau les économies de la zone euro dont la croissance est la plus rapide. Le crédit bancaire repart à la hausse, notamment le crédit aux ménages. Dans certains pays, le marché immobilier rebondit, et l'Irlande en est même venue à introduire des mesures de contrôle macro-prudentiel.

   Certains signes avant-coureurs indiquent par ailleurs que les banques du cœur de la zone euro s'avancent à nouveau à prêter aux pays de la périphérie. Ainsi, des déséquilibres des comptes courants apparaissent, même si pour le moment ils sont masqués par des importations de produits énergétiques moins élevées. En dépit des efforts de modération salariale et du coup de pouce à la compétitivité enregistré grâce à l'affaiblissement de l'euro, l'évolution de la demande extérieure reste décevante. Ainsi, les exportations espagnoles vers l'Allemagne progressent-elles à un taux moitié moindre que les importations espagnoles en provenance de ce même pays. Les excédents courants des pays périphériques devraient donc être amenés à se détériorer, contribuant par là-même à accroître à nouveau leur dette extérieure.

    Le niveau déjà très élevé de celle-ci pourrait bien venir limiter la capacité de ces pays à emprunter à l'étranger. Ce problème n'est d'ailleurs en aucun cas limité à la zone euro comme le montrent le Royaume-Uni et son déficit colossal. Toutefois, tandis que la dépréciation de la livre sterling permettra à ce pays de procéder à un ajustement, les pays de la zone euro en sont quant à eux réduits à recourir à l'arme de la dévaluation interne.

   Pour les pays lourdement endettés et dont la population est vieillissante, l'amélioration de la productivité et de la compétitivité est essentielle. Mais, même si la Banque centrale européenne étend ses achats mensuels d'actifs de 60 Mds EUR au-delà de septembre 2016, les seules réformes structurelles ne suffiront pas à assurer un taux de croissance sensiblement plus élevé.

   Le rapport Compléter l'Union économique et monétaire européenne a fixé les grandes lignes d'un calendrier pour que les pays membres de la zone euro s'acheminent vers un partage accru de la souveraineté et vers une prise de décisions commune concernant certains postes des budgets nationaux et des politiques économiques.

   Cet objectif semble très ambitieux.  La fracture apparue en juillet va en effet clairement au-delà de la question grecque, reflétant en cela l'état du débat actuel sur l'opposition entre croissance et austérité, et pourrait même faire obstacle à la poursuite du processus nécessaire pour rendre l'existence de la zone euro irréversible.

   Le mouvement des membres de la zone euro vers une intégration accrue affecte bien entendu les autres pays de l'UE.

Les élections à l'automne prochain en Pologne pourraient ainsi conduire à un relâchement des liens avec l'UE, tandis que le Royaume-Uni doit renégocier les termes de son appartenance à l'UE, pour éviter une sortie de route (le « Brexit ») à l'occasion du référendum qui doit se tenir avant la fin 2017. En conclusion, tandis que la reprise dans la zone euro semble en bonne voie, il reste encore de nombreux chantiers en suspens pour en garantir à terme la stabilité.

 

 

Informations et avertissement

Déclaration de l’analyste

Le(s) analyste(s) et/ou économiste(s) responsables de ce rapport certifie(nt) que les opinions concernant les titres ou les émetteurs et/ou toute autre avis ou prévision exprimés ci-après ne reflètent que leur opinion personnelle et qu'aucune partie de leur rémunération n'a été, n'est ou ne sera directement ou indirectement liée aux recommandations spécifiques ou aux opinions contenues dans le présent rapport : Janet Henry

Avertissement important

  Le présent document a été préparé par le Département de la recherche de la banque HSBC. Il a été établi uniquement à des fins d'information auprès des clients de HSBC, et n'a pas vocation à être communiqué à d'autres personnes, ni par voie de presse ni par d'autres moyens.

   Le présent document a pour seul objet de fournir des informations, et il ne doit être considéré ni comme une proposition de vente ou d'achat de titres ou de tout autre produit d'investissement mentionné, ni comme une invitation à souscrire à une quelconque stratégie commerciale. Les avis formulés dans ce document sont de nature générale et ne sauraient être considérés comme un conseil personnalisé car ils ont été préparés en ne tenant compte des objectifs, de la situation financière et des besoins d'aucun investisseur en particulier. En conséquence, les investisseurs doivent, avant de prendre une décision sur la base de cet avis, considérer sa pertinence en fonction de leurs objectifs, de leur situation financière et de leurs besoins. Si cela s'avère nécessaire, il faut recourir au conseil d'un professionnel de l'investissement et de la fiscalité.

   Certains produits d'investissement mentionnés dans ce document peuvent ne pas être éligibles à la vente dans certains pays ou États, et ils peuvent ne pas convenir à tout type d'investisseur. Les investisseurs devraient consulter leur représentant au sein de HSBC en ce qui concerne l'adéquation des produits d'investissement mentionnés dans ce document, et prendre en compte leurs objectifs d'investissement spécifiques, leur situation financière ou leurs besoins particuliers avant de s'engager à acheter des produits d'investissement.

   La valeur des produits d'investissement mentionnés dans ce document et le revenu généré peuvent fluctuer, de sorte que l'investisseur peut récupérer une somme inférieure à celle de l'investissement original. Certains placements, très volatils, sont susceptibles de connaître une baisse de valeur soudaine et importante, pouvant atteindre, voire dépasser, la valeur totale du capital investi. La valeur et le produit des placements peuvent être affectés par les taux de change, les taux d'intérêt et d'autres facteurs encore. Les performances passées d'un investissement donné ne constituent pas un indicateur pertinent de sa performance future.

   Le cas échéant, HSBC et ses associés vendront à ses clients ou leur achèteront des titres/instruments (y compris des dérivés) des sociétés couvertes par la Recherche HSBC, en qualité de mandant ou en vertu d'un contrat d'agence.

Les analystes et économistes sont payés en partie en fonction de la rentabilité de la banque HSBC, y compris des résultats issus de ses activités de banque d'investissement.

   Il n'est pas possible de déterminer à l'avance si la présente analyse sera mise à jour ni, le cas échéant, sa date de publication. Pour des informations concernant une société mentionnée dans ce rapport, veuillez consulter le rapport le plus récent publié sur cette société, disponible sur www.hsbcnet.com/research.

Autres avertissements

1 Ce rapport est daté du 16 juillet 2015.

2 Sauf indication contraire dans ce rapport, la date de mise à jour des données financières contenues dans ce rapport est le 15 juillet 2015, à la clôture.

3 HSBC a mis en place des procédures pour identifier et gérer tout conflit d'intérêt potentiel qui pourrait émerger en lien avec ses activités du Département de la recherche. Les analystes de HSBC et les autres membres du personnel impliqués dans la préparation et la diffusion des documents du Département de recherche appartiennent à une direction dont la structure hiérarchique est indépendante de l'activité d'investissement de HSBC. Des procédés de cloisonnement entre la Banque d'investissement et le Département de la recherche sont en place, pour garantir que toute information confidentielle et/ou sensible aux prix soit maniée avec les précautions adéquates.

* Entités légales au 30 mai 2014

‘UAE’ – HSBC Bank Middle East Limited, Dubaï ; ‘HK’ – The Hongkong and Shanghai Banking Corporation Limited, Hong Kong ; ‘TW’ – HSBC Securities (Taïwan) Corporation Limited ; 'CA' – HSBC Bank Canada, Toronto ; HSBC Bank, succursale de Paris ; HSBC France ; ‘DE’ – HSBC Trinkaus & Burkhardt AG, Düsseldorf ; 000 – HSBC Bank (RR), Moscou ; ‘IN’ – HSBC Securities and Capital Markets (Inde) Private Limited, Bombay ; ‘JP’ – HSBC Securities (Japon) Limited, Tokyo ; ‘EG’ – HSBC Securities Egypt SAE, Le Caire ; CN’ – HSBC Investment Bank Asia Limited, Bureau de représentation

à Pékin ; The Hongkong and Shanghai Banking Corporation Limited, Hong Kong , succursale de Singapour ; The Hongkong and Shanghai Banking Corporation Limited, succursale des valeurs mobilières de Séoul ;  The Hongkong and Shanghai Banking Corporation Limited, succursale de Séoul ; HSBC Securities (Afrique du Sud) (Pty) Ltd, Johannesbourg ; HSBC Bank plc, Londres, Madrid, Milan, Stockholm, Tel Aviv ; ‘US’ – HSBC Securities (États-Unis) Inc, New York ; HSBC Yatirim Menkul

Degerler AS, Istanbul ; HSBC México, SA, Institución de Banca Múltiple, Grupo Financiero HSBC ; HSBC Bank Brasil SA – Banco Múltiplo ; HSBC Bank Australia Limited ; HSBC Bank Argentina SA ; HSBC Saudi Arabia Limited ; The Hongkong and Shanghai Banking Corporation Limited, succursale de Nouvelle-Zélande, rattachée à la SAR de Hong Kong ; The Hongkong and Shanghai Banking Corporation Limited, succursale de Bangkok

Émetteur du rapport

HSBC Bank plc

8 Canada Square, Londres

E14 5HQ, Royaume-Uni

Téléphone : +44 20 7991 8888

Fax : +44 20 7992 4880

Site Internet : www.research.hsbc.com

   Ce document est publié et validé au Royaume-Uni par HSBC Bank plc pour l'information de ses Clients (comme définis par les règles de la FCA) et de ses affiliés uniquement. Si cette recherche est reçue par un client d’un membre du Groupe HSBC, la mise à disposition de ces informations auprès du bénéficiaire est soumise aux conditions générales de vente en vigueur entre le bénéficiaire et la société affiliée. En Australie, cette publication a été distribuée par la Hongkong and Shanghai Banking Corporation Limited (ABN 65 117 925 970, AFSL 301737) à titre d’information générale pour ses clients « d’affaire » (tels que définis par la Loi sur les sociétés de 2001). Lorsqu’elle est remise à des particuliers, HSBC Bank Australia Limited (AFSL N° 232595) en assure la distribution. Conformément à la loi, les entités respectives ne prétendent pas que les produits, ou les services mentionnés dans le présent document, soient pertinents pour l'Australie ou qu'ils soient nécessairement adaptés à une personne en particulier. Aucune attention n’a été accordée aux objectifs de placement, à la situation financière ou aux besoins particuliers d’un quelconque bénéficiaire.

   Cette publication est distribuée en Nouvelle Zélande par la Hongkong and Shanghai Banking Corporation Limited, succursale de Nouvelle Zélande rattachée à la Hong Kong SAR Chacune des sociétés citées plus haut (les « Sociétés participantes ») est membre du groupe de sociétés HSBC, dont tout membre peut commercer pour son propre compte comme Principal, peut avoir souscrit à une émission au cours des 36 derniers mois, ou, avec ses administrateurs, agents et employés, peut disposer de positions longues ou courtes dans des titres ou instruments mentionnés dans ce document. Les Sociétés Participantes ou des personnes associées peuvent gagner des commissions de courtage relatives à des transactions sur un ou plusieurs des titres ou instruments mentionnés dans ce document. En Corée, cette publication est distribuée soit par la Hongkong and Shanghai Banking Corporation Limited, Securities, succursale de Séoul (« HBAP SLS »), soit par la Hongkong and Shanghai Banking Corporation Limited, succursale de Séoul (« HBAP SEL ») pour l'information générale des investisseurs professionnels spécifiés dans l'Article 9 de la Loi sur les services d'investissement financier et des marchés de capitaux

(Loi « FSCMA »). Cette publication n’est pas un prospectus au sens de la Loi FSCMA. Quelle que soit la raison invoquée, ce document ne peut pas être distribué plus largement en tout ou partie. HBAP SLS et HBAP SEL sont toutes deux réglementées par la Commission des services financiers et par le Service de supervision financière de Corée. Cette publication est distribuée en Nouvelle-Zélande par la Hongkong and Shanghai Banking Corporation Limited, succursale de Nouvelle-Zélande rattachée à Hong Kong SAR.

Les informations contenues dans ce document proviennent de sources que les Sociétés Participantes estiment fiables, mais n'ont pas été vérifiées de manière indépendante. Les Sociétés Participantes ne donnent aucune garantie concernant son exactitude ou son exhaustivité, ne sont pas responsables d'erreurs éventuelles dans la transmission de données factuelles ou analytiques, et ne sauraient être tenues responsables de dommages découlant de l'utilisation de ces informations. Tous les tableaux et graphiques proviennent de sources disponibles publiquement ou de données nous appartenant. Les opinions présentées dans ce document reflètent le jugement actuel des Sociétés Participantes, qui peut être amené à changer sans avis préalable.

   Ce document ne constitue pas une offre de vente, d'achat ou de souscription à un investissement, ni la sollicitation d'une telle offre. HSBC Securities (USA) Inc. accepte la responsabilité du contenu de ce rapport de recherche préparé par une société affiliée étrangère non américaine. Toutes les personnes américaines destinataires et/ou ayant accès au présent rapport et ayant l’intention de faire des transactions sur un titre analysé dans le présent document doivent le faire en lien avec HSBC Securities (USA) aux États-Unis et non avec sa société affiliée étrangère non américaine, auteur du présent rapport. À Singapour, cette publication est distribuée par la Hongkong and Shanghai Banking Corporation Limited, Succursale de Singapour, pour l'information générale des investisseurs institutionnels ou d'autres personnes spécifiées dans les sections 274 et 304 de la loi sur les valeurs mobilières (Loi « SFA »), chapitre 289, et pour les investisseurs accrédités et autres personnes conformément avec les conditions spécifiées dans les sections 275 et 305 de la Loi SFA. Cette publication n’est pas un prospectus au sens de la Loi SFA. Quelle que soit la raison invoquée, ce document ne peut pas être distribué plus largement en tout ou partie. La succursale à Singapour de la Hongkong and Shanghai Banking Corporation Limited est réglementée par l’Autorité monétaire de Singapour.

Les destinataires à Singapour doivent contacter un représentant de la Hongkong and Shanghai Banking Corporation Limited, succursale de Singapour concernant toute question soulevée par le présent rapport ou en lien avec celui-ci. HSBC México, SA, Institución de Banca Múltiple, Grupo Financiero HSBC est autorisée et réglementée par la Secretaría de Hacienda y Crédito Público et par la Comisión Nacional Bancaria y de Valores (CNBV). HSBC Bank (Panama) SA est réglementée par la Superintendencia de Bancos de Panama. Banco HSBC Honduras SA est réglementée par la Comisión Nacional de Bancos y Seguros (CNBS). Banco HSBC Salvadoreño SA est réglementée par la Superintendencia del Sistema Financiero (SSF). HSBC Colombia SA est réglementée par la Superintendencia Financiera de Colombia. El Banco HSBC Costa Rica S.A. est supervisée par la Superintendencia

General de Entidades Financieras (SUGEF). Banistmo Nicaragua, SA est autorisée et réglementée par la Superintendencia de Bancos y de Otras Instituciones Financieras (SIBOIF).

   Ce document est prévu pour être distribué intégralement. Excepté dans le cas où la législation permettrait le contraire, vous devez communiquer avec un membre du Groupe HSBC dans votre propre territoire si vous souhaitez utiliser les services du Groupe HSBC pour effectuer une opération en rapport avec tout investissement mentionné dans le présent document. HSBC Bank plc, immatriculé en Angleterre sous le numéro 14259, est autorisé par la Prudential Regulation Authority, réglementé par la Financial Conduct Authority et la Prudential Regulation Authority et membre de la Bourse de Londres. (070905)

    Au Canada, ce document est distribué par HSBC Bank Canada et/ou ses sociétés affiliées. Dans ce document, les commentaires — les mises à jour des données de marché/synthèses ou équivalents (considérés collectivement comme des « commentaires » au Canada, bien que dans d'autres territoires les associés puissent considérer les « commentaires » comme des « recherches macroéconomiques » ou comme des « recherches ») — ne constituent des propositions de vente ou de souscription à aucun produit financier ou instrument (y compris, sans limitation, les devises, les titres, les matières premières ou autres instruments financiers).

© Copyright 2015, HSBC Bank plc, TOUS DROITS RÉSERVÉS. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite, mémorisée dans un système informatisé, ou transmise, sous quelque forme que ce soit ou par quelque moyen, électronique, mécanique, photocopie, enregistrement ou autre, sans l’autorisation préalable et écrite de HSBC Bank plc. MICA (P) 073/06/2015, MICA (P) 136/02/2015 et MICA (P) 041/01/2015


References

World:

Best Global Trade Finance Bank, GTR Leaders in Trade 2014

More from HSBC

Back to top