La banque sur téléphone mobile en passe de révolutionner le commerce mondial


Le monde est sur le point d'entrer dans une nouvelle ère avec le paiement par téléphone mobile qui va révolutionner la façon dont les entreprises opèrent.

.

 PARTAGER
 IMPRIMER

Actuellement, les consommateurs sont habitués à utiliser les téléphones mobiles pour payer leurs dettes réciproques, et pour régler des biens et services. En un ou deux clics, il est possible d'acheter un livre chez Amazon, d'envoyer de l'argent à une nièce pour son anniversaire, ou de partager une note de restaurant avec des amis. La facilité de l'opération joue un rôle déterminant. Avec le paiement par téléphone mobile, il n'est pas nécessaire de saisir ses données bancaires pour effectuer une transaction. La seule donnée nécessaire est le numéro de téléphone mobile de la contrepartie. Avec le portefeuille de votre mobile, le paiement se fait en un seul clic.

Curieusement, le monde des entreprises a pris du retard pour tirer parti de cette innovation. Le commerce électronique par mobile entre entreprises, (B2B, business to business) ne s'est pas encore imposé. Bien que cette technologie existe, elle n'a pas encore été largement adoptée dans le monde des affaires, soit à la même échelle que chez les consommateurs. Certaines sociétés continuent de payer et d'encaisser des fonds à l'aide de méthodes vieilles de plusieurs décennies, comme les factures sur papier, les virements bancaires, les chèques (envoyés par la poste et qui prennent plusieurs jours pour être encaissés).

Tout cela va changer rapidement. Nous sommes à la veille d'une nouvelle ère de paiements B2B par téléphone mobile, dont le résultat ne se limitera pas à faciliter les opérations. Le paiement par mobile entraînera ainsi l'introduction de nouvelles méthodes qui généreront de grandes quantités d'informations utiles concernant les opérations d'une société, informations auparavant indisponibles.

Cette révolution s'annonce si profonde qu'elle redéfinira le rôle des services financiers, en les libérant de la manipulation de chèques et d'espèces, et en les transformant ainsi en créateurs et gestionnaires de données précieuses sur les transactions. Les innovations adoptées par les principaux responsables financiers permettront aux sociétés d'élaborer de nouveaux modèles d'entreprise.

La première introduction des paiements sur mobile débouchera à terme sur des achats et des ventes par des millions de chefs d'entreprise qui préfèrent effectuer leurs transactions sur leurs téléphones ou leurs tablettes. Ainsi, un contremaître sur un chantier de construction qui aurait besoin de deux tonnes supplémentaires de sable et de gravier utilisera un mobile pour choisir le fournisseur, placer son ordre d'achat et s'engager à payer sans jamais avoir à quitter le site. De même, grâce à la possibilité de payer directement son livreur de mobile à mobile, un petit commerçant pourra choisir cette méthode pour reconstituer son stock de marchandises.

Mais les paiements B2B sur mobile peuvent avoir un impact bien plus important sur le commerce international. Voici un exemple : de nombreuses entreprises britanniques considèrent comme risqué et difficile le commerce avec des acheteurs ou des fournisseurs de pays émergents. La complexité du traitement des paiements sur les principaux marchés internationaux, comme l'Afrique du sud, le Brésil, la Chine et le Nigeria représente un véritable défi. Poster un chèque pour Lagos n'est en effet pas une méthode très efficace. Il peut par exemple se perdre. Le taux de change peut varier au cours de son traitement. Ou bien le destinataire peut ne pas disposer d'une succursale bancaire à proximité. C'est pourquoi le passage au paiement par téléphone mobile change radicalement la donne.  Le paiement international de mobile à mobile supprime tout ce travail supplémentaire.

À l'aide du paiement sur mobile, les représentants de commerce britanniques travaillant à l'étranger peuvent ainsi procéder à des ventes aux entreprises et aux particuliers sur la route sans avoir à manipuler d'espèces. Ils peuvent conclure une affaire avec une société à Jakarta, établir une facture électronique et encaisser le paiement de la première échéance quelques minutes seulement après la conclusion de l'affaire. L'argent peut être traité avant que le représentant de commerce ne soit rentré à son bureau.

Il existe une longue liste d'autres avantages. La fraude est ainsi plus difficile lorsque les espèces et les moyens de paiement sur papier sont exclus du cycle de paiement. Cela réduit la vulnérabilité en cas d'acte malveillant. Avec le paiement par mobile, les représentants de commerce et leurs clients n'ont pas besoin d'avoir des espèces sur eux, ce qui élimine les risques pour leur sécurité personnelle.

Le paiement sur mobile peut améliorer la robustesse financière d'une entreprise. Avec l'utilisation des méthodes de paiement traditionnelles, il peut se passer des semaines avant que les transactions ne soient complétées. Les paiements sur mobile impliquent une harmonisation immédiate. Une société qui est payée plus vite améliore ainsi sa performance en matière de gestion de trésorerie et peut donc à son tour payer plus vite ses créanciers. Cette performance accrue lui donne la possibilité d'élever sa note de crédit et de bénéficier ainsi de meilleures conditions de crédit, tout en augmentant la réputation de la société, autant de facteurs favorables à la croissance.

En numérisant les paiements, la visibilité sur les travaux de l'entreprise augmente, car cela donne des informations bien plus exhaustives et précises sur les paiements. Les directeurs financiers peuvent ainsi, d'un seul coup d’œil, mieux apprécier la position financière de leurs partenaires commerciaux et de leurs entreprises sous-traitantes, prendre des décisions d'achat en étant mieux informés, et accorder du crédit en connaissant mieux la situation de leurs contreparties.

Le paiement sur mobile devrait également transformer en profondeur le marketing. Les clients peuvent en effet utiliser des applications sophistiquées sur mobile qui croisent les ventes, offrent des informations précieuses sur les comptes et génèrent des données importantes que les spécialistes du marketing utilisent pour identifier les meilleures initiatives à prendre et pour mieux se renseigner sur les préférences et sur la nature de leur clientèle.
Le mobile peut même résoudre des problèmes de la vie courante. Vous avez besoin de payer un parking lors d'un voyage d'affaires ? Payez par mobile et vous serez informé lorsque l'heure d'expiration approche.

Voici des exemples concrets de la manière dont les affaires changent actuellement dans de nombreux pays. En Asie, en Amérique latine et en Afrique, les économies passent actuellement du paiement en espèces au paiement sur mobile. Le rapport State of the Industry 2013 de la GSMA, l'association des réseaux des téléphones mobiles, révèle que dans neuf pays d'Afrique le nombre des comptes en banque sur mobile est supérieur à celui des comptes traditionnels. Les opérations bancaires sur mobile sont monnaie courante au Brésil, en Indonésie et au Vietnam, trois marchés d'exportation très attractifs pour les sociétés britanniques.

L'adoption de paiements sur mobile par les entreprises ouvrira probablement la voie à un changement encore plus révolutionnaire : l'internet des objets. Cette tendance en plein essor consiste à connecter des machines et des objets à internet sans que l'intervention d'une personne soit nécessaire. Appliquée actuellement aux compteurs intelligents et aux parcmètres, cette tendance implique que toutes les parties d'une chaîne d'approvisionnement sont reliées entre elles par internet ; l'impact qui en résulte en termes de gestion logistique d'une société devrait donc être considérable : les machines se trouvant dans les entrepôts paieront leur livraison ; les marchandises se trouvant sur les bateaux signaleront en route l'existence éventuelle d'un défaut ; Les distributeurs automatiques dans les festivals de musique traiteront non seulement les paiements de façon autonome, mais ils signaleront également le niveau des stocks à l'aide de la technologie sur mobile.

Le basculement sur mobile du monde des entreprises viendra compléter ce cycle, en établissant des écosystèmes numériques de bout en bout qui combineront la fabrication, les échanges internationaux, la distribution et la finance en lien avec la demande finale des consommateurs. Cette évolution devrait libérer un potentiel immense pour les entreprises et pour les exportateurs britanniques, mais aura également des effets déstabilisateurs, en créant de nouveaux obstacles que le monde des entreprises devra surmonter : la nature de nombreuses sociétés changera, ainsi que le rôle de leurs salariés, en éliminant certaines spécialités et en créant de nouvelles.

Basculer sur le mobile entraînera un accroissement considérable de la masse d'informations qu'il faudra traiter et gérer, ce qui représentera un poids supplémentaire pour les infrastructures de paiement fondamentales et pour les mécanismes de contrôle. En outre, les données présenteront un défi en matière de sécurité car les entreprises demandent des services de protection des données de plus en plus sophistiqués pour mettre leurs données importantes à l'abri des yeux de la concurrence.

Nul doute que les organisations les plus flexibles tireront mieux leur épingle du jeu et gagneront du terrain aux dépens de leurs rivaux qui rechigneraient à adopter le mobile et tout ce qu'il implique, c'est-à-dire le pouvoir facilitateur et un vecteur puissant de changement.
 
Une question portant sur la banque pour les entreprises
Josh Bottomley, Global Head of Digital à HSBC répond aux questions et prévoit un futur brillant pour les paiements par téléphone mobile.

Q. À quels développements des opérations bancaires par téléphone mobile devons-nous nous attendre dans les prochaines années ?
R. Nous pouvons anticiper une expérience plus riche pour l'utilisateur, qui lui permettra de prendre des décisions de plus en plus sophistiquées à propos de ses finances, tant sur la base de l'intuition que d'informations détaillées. On devrait également observer une amélioration de la sécurité et de l'accès aux données. Il y a un équilibre à trouver entre la sécurité, qui implique des mesures comme l'utilisation de codes, et des méthodes plus simples pour l'utilisateur. Nous devrions voir l'émergence de solutions plus satisfaisantes dans ce domaine avec des effets de retour plus rapides. Par exemple, si vous utilisez le paiement sur mobile, vous voudrez voir la confirmation de la transaction sur votre compte le plus rapidement possible. La rapidité est le mot clé. Et nous pouvons nous attendre à voir davantage d'initiatives regroupant des offres spéciales, des programmes de fidélisation et votre compte bancaire.

Q. L'utilisation de la banque sur mobile sera-elle rassurante pour les utilisateurs ?
R. Des solutions très intéressantes sont actuellement introduites, comme l'authentification à deux facteurs et la biométrie. Il reste néanmoins un travail considérable à faire pour neutraliser les tentatives malveillantes. À noter que, sur le plan commercial, il existe des niveaux d'autorisation permettant aux différents utilisateurs d'accéder au contrôle des comptes suivant leurs fonctions.

Q. Comment l'interface de la banque sur mobile va-t-elle s'améliorer ?
R. L'expérience visuelle devrait être globalement plus riche. Ainsi, l'utilisation de la technologie sera plus attrayante. La facilité d'utilisation augmentera : par exemple, les formulaires destinés aux fournisseurs seront plus intuitifs. Ils seront pré-remplis, et seule l'information supplémentaire sera demandée, si nécessaire.

Q. Dans quel délai prévoyez-vous une adoption massive ?
R. Je pense que nous verrons un changement significatif dans les deux prochaines années. Il s'agit d'une courbe en S. Nous sommes encore dans la première phase du passage au mobile. Au cours des 18 prochains mois, le changement sera rapide. Ce mode de paiement sera bientôt omniprésent.

Q. Que dites-vous aux entreprises qui hésitent ?
R. La gestion financière s'annonce plus facile avec la banque sur mobile. Certaines personnes n'aiment pas utiliser un ordinateur de bureau pour analyser et remplir des formulaires. Pour eux, l'utilisation de la tablette est préférable car elle est synonyme de facilité accrue. Je pense que les utilisateurs apprécieront vraiment le contrôle que leur apportera la banque sur mobile. Ils peuvent devenir plus confiants lorsqu'ils sauront où est allé leur argent et à partir de quels comptes les sommes ont été transférées. De même, il sera plus facile aux détaillants d'entraîner leurs clients. Ils auront en effet à leur disposition une interface leur indiquant leurs perspectives et leurs soutiens. Ce qui leur permettra d'augmenter la pression pour une adoption généralisée.

Q. Quelle pourrait être la contribution de HSBC ?
R. Concernant la banque sur mobile, la question essentielle est la signification différente qu'elle peut avoir pour chaque entreprise. Pour certaines, la priorité est d'augmenter le chiffre d'affaires et la clientèle. Pour d'autres, il importe surtout de réduire les coûts, et pour d'autres encore, ce qui compte avant tout est de mieux connaître leur clientèle. Notre rôle est d'aider les entreprises à trouver une réponse à leurs questions et à les aider à atteindre les résultats recherchés. Notre ambition est de nous assurer que nos clients tirent le meilleur parti possible des paiements sur mobile.
 

 


Nous contacter par e-mail

8 000 experts dans 63 pays sont prêts à vous accompagner

Contactez-nous

Etre contacté par téléphone

Etre rappelé gratuitement

Contenu complémentaire

Haut de page